1. Présentez-vous et résumez votre parcours sportif.

Je m’appelle Renaud, j’ai 48 ans, marié depuis 20 ans et papa de deux enfants de 17 et 15 ans. Notre aînée est passionnée de cheval et d’équitation ; notre fils a récupéré ma passion pour le sport et pour le premier d’entre eux : le football. Il le pratique dans le club de Vallet où nous habitons. Je travaille depuis 18 ans au siège des magasins Gémo, sur le site du groupe Eram à St Pierre Montlimart. Je voyage régulièrement dans de nombreux pays car mon métier consiste à ouvrir des magasins Gémo avec des partenaires étrangers.
J’adore le sport et les valeurs qu’il doit porter : partage, plaisir, dépassement de soi, effort, respect (des autres, de son corps et de la nature). Dès l’âge de 6 ou 7 ans, j’insiste auprès de mes parents pour qu’ils m’inscrivent au club de football de mon quartier de Nantes Mangin-Beaulieu. Depuis, j’ai toujours joué au foot, dans divers clubs ou associations selon mon lieu de résidence en France.
Aujourd’hui je suis licencié au Vallet Football Loisirs qui joue les vendredis soirs. Le plus difficile avec ce groupe d’amis, ce sont les troisièmes mi-temps … ;0) Je suis aussi un fidèle fan du club que je supporte depuis toujours : le FC Nantes. En parallèle, j’ai commencé à courir pour m’entretenir et pour le foot il y a une dizaine d’années … et puis un jour, on a fait un pari avec mes amis nantais rencontrés à la Fac : « chiche qu’on s’inscrit tous les 7 au triathlon de La Baule ! » Quelques triathlons découvertes et S plus tard, l’un d’entre-nous a créé le club Cormaris Triathlon qui en quelques années est passé de 30 à près de 130 adhérents.
J’y suis licencié depuis 7 ans désormais. Chuong (mon ami et président du club), est un fantastique leader ; c’est un coach dans l’âme ! Il arrive à « imposer » des objectifs à ses proches … et voilà que je m’engage à finir un triathlon M et un marathon avant mes 45 ans … pari tenu avec le tri M de La Baule en 2013 et le marathon de Nantes en 2014.
Et c’est d’ailleurs en m’entraînant pour le marathon que j’ai commencé à apprécier la course à pieds (plusieurs semi-m) et le trailrunning ( 30 kms de St Nolf ou le défi des vins au trail du Vignoble : 28 + 24 kms) avec une expérience forte lors de la SaintéLyon , premier trail de nuit (je faisais le premier relais de 30kms) … quelle ambiance que de courir de nuit avec toutes ces loupiotes en file indienne … inoubliable !

2. Une maxime qui vous aide au quotidien dans vos objectifs sportifs ? 

Le plaisir de partager et de se dépasser soi-même.

3. Qu’est-ce qui vous fait vibrer dans le sport? Que recherchez-vous ?

Le sport me paraît indispensable à mon équilibre pro<->perso. Mon métier me passionne et les responsabilités qui vont avec également … mais c’est aussi source de stress et de beaucoup de temps passé au bureau et lors de déplacements à l’étranger, donc sans ma famille et mes proches. Je partage l’esprit sportif avec mes enfants, avec des amis que je connais depuis 30 ans (pendant mes études) ou avec mes amis de mon club de football loisirs, pour certains depuis plus de 15 ans. Lorsque je pratique le sport, j’ai l’impression de « débrancher » mon cerveau, de faire une pause-plaisir, ce qui participe à mon équilibre de vie.

4. Votre dernier exploit dont vous êtes fier(e) dans le sport ? Pourquoi ?

Je suis très content d’avoir été finisher d’un Marathon (même si c’était juste sous les 4 heures 😉 ) ; de finir 1 ou 2 Triathlons M par an ; quelques places sympas au semi marathon d’Orvault et de Paris, ou des 11 kms des foulées Vertaviennes, d’avoir terminé quelques trails de 30 kms, ou d’encore pouvoir jouer au football à 48 ans … Mais ce dont je suis fier, c’est d’avoir participé aux premiers pas dans la course à pieds et le trail de deux amis. L’un d’eux, Eric, voulait juste terminer un semi marathon et 3 ans plus tard, il est finisher aux 65 kms des Templiers ; quant à Franck, ancien sportif de haut niveau, il voulait juste se remettre au sport ; et 5 ans plus tard, il est au départ de la diagonale des fous et de ses 177 kms de folie ! Franck a fini 21 ème au scratch (5ème de sa catégorie M1H)  … c’est fabuleux, quel exploit après avoir commencé la course à pied il y a seulement 5 ans … Du partage et du plaisir !

5. Si vous aviez un/une idol(e), lequel/laquelle choisiriez-vous ? Pourquoi ?

Je ne sais pas trop … j’aimerais trouver un footballeur clean, classe et avec des belles valeurs, mais je ne vois pas … Du coup peut-être Kévin Mayer : car il est un sportif français, dans un sport multi-épreuves, peu médiatisé mais tellement exigeant … et qui, après un échec aux derniers championnats d’Europe, n’a rien lâché et a pulvérisé le record mondial incroyable avec plus de 9.100 points.

6. Un planning d’entrainement pour le Trail Meltonic ? (fréquence, types d’entraînements) 

Je considère être en prépa pour les 29 kms du Trail Meltonic depuis août, étant précisé que j’avais aussi des objectifs entre-temps : – Tri S de Quiberon (2 septembre) – Tri M de La Baule (23 septembre) – reprise matches de foot loisirs (à c du 5 octobre) Mon planning type d’entrainement hebdo idéal serait constitué de 3 activités sportives par semaine : – mardi midi ou soir : petite sortie de 8 à 10kms, éventuellement avec un peu de fractionné pyramidal – vendredi soir : match de foot (= cardio et fractionné) – dimanche : sortie longue en cap (éventuellement remplacée par vélo de route) MAIS MALHEUREUSEMENT, je me suis à nouveau blessé au mollet gauche mardi midi dernier (9 octobre) ; il s’agit d’une rechute de déchirures aponévrosites aux mollets, blessures récurrentes depuis près de 2 ans et qui m’empêchent de m’entraîner ou de prendre part à autant de courses que je le souhaiterais … J’espère être rétabli pour le 24 novembre !!!

7. Parlons nutrition, accordez-vous une importance à la nutrition sportive?

Oui, j’y apporte de l’importance, mais ce n’est pas une obsession. J’essaye de manger équilibré au jour le jour, et d’augmenter les féculents les jours précédant une course, voire de boire des boissons à base de maltodextrine. Pendant les entraînements, j’utilise des boissons énergétiques (et antioxydantes) sous-dosées et des fruits secs. Pendant les courses et selon le temps prévu, je prends des boissons énergétiques (dosage normal), des fruits secs et je peux prévoir un ou deux gels antioxydants.

8. Suivez-vous une ligne de conduite particulière pour la nutrition ? Avez-vous des astuces à nous transmettre ?

J’aime bien le principe de la flasque souple Meltonic pour y placer la bonne quantité de gel aux miels. Si la distance et le nombre de ravitos le permettent, je préfère courir avec des petites gourdes insérées dans ma ceinture-dossard plutôt qu’un camel-bag.

9. Votre petit geste personnel pour la planète?

Ne jamais jeter ses déchets (étuis gels, aluminium des doses de boissons, …)

10. Après coup, que pensez-vous de l’événement du Trail Nocturne Meltonic ?

NE changez RIEN ! Allez, s’il faut proposer quelquechose : rajouter quelques fléchages réfléchissants sur les parcours, notamment en plein champs.

11. Vos objectifs pour la 4ème saison du Trail Nocturne Meltonic ?

Pouvoir m’aligner « en forme et pas blessé » au format 29 kms … et finir en moins de 4 heures 😉